Vaincre l’Anonymat

Les News on 11 Apr , 2016

Vaincre l’Anonymat

Chacun d’entre nous, à travers le « moi » de sa personne, est une délégation du « Soi », dépositaire d’un mandat d’expression.

« Vaincre l’anonymat, c’est tout d’abord vaincre l’indifférence »

Oui d’accord, mais de quelle indifférence s’agit-il ?

L’indifférence d’autrui ? L’indifférence au Soi ? L’indifférence à la Vie ? L’indifférence à sa présence ? L’indifférence à l’autre ? L’indifférence à sa propre expression ?

L’indifférence est un état d’être qui consiste à ignorer ou feindre d’ignorer l’extérieur car toute l’attention est focalisée, immobilisée voire fossilisée sur le « moi » de la personne dans l’oubli du « Soi ». L’indifférence généralisée est ainsi l’effet d’une cause qui prend sa source dans un état égocentré caractérisé.

Par exemple, la timidité est le résultat d’un excès d’attention centrée exclusivement sur le « moi ». L’attention du timide est alors happée et hypnotisée par diverses croyances, reconnues ou déniées, qui entretiennent un manque crucial d’estime ou à l’inverse d’un excès de surestimation de lui-même. Il est donc limité dans la manifestation extérieure de sa profonde et véritable expression, contraint, dans les deux cas, par un déficit majeur d’attention libre.

La nature de l’attention est d’une importance primordiale. En effet, l’attention peut être soit libre, soit incarcérée.

L’attention libre est une énergie fluide, légère et spontanée, à l’image du papillon qui virevolte avec élégance avant de se poser sur telle ou telle fleur. Libre, l’attention se pose, se retire et se déplace délibérément, se fixe à nouveau le temps d’une exploration ou d’une création, sur le sujet présent dans l’instant. L’attention libre engendre alors une perception ouverte en éveil permanent.

L’attention incarcérée est une énergie statique, lourde et privative, à l’image du rocher immobile encastré dans la terre ferme. Incarcérée, l’attention reste focalisée sur un même sujet, résultant souvent d’une intense émotion réductrice et récurrente, submergeant la personne en la privant d’une saine considération et d’une perception étendue. L’attention de cette nature réduit considérablement l’énergie créatrice en immobilisant la personne sur une place fixe de parking à l’année. Pour illustrer ce propos, une citation pertinente nous fait part :

« Il avait une idée, il s’étonnait de ne pas avancer, c’était une idée fixe »

Jouir d’une attention libre est incontestablement le chemin d’une perception étendue et multidimensionnelle. Cet état favorise l’exploration et la création, muni d’un grand angle et d’une vision élargie, qui intègre les données centrales et périphériques apparentes mais aussi résidant à l’arrière-plan.

Le fait de bénéficier d’une attention libre nous libère du regard d’autrui et nous ouvre un espace de dialogue, de compréhension, d’acceptation des différences de l’autre et du partage de ses multiples points de vue ou perspectives. La personne n’est plus alors soumise aux attentes et besoins de reconnaissance extérieure car la libération de son attention lui procure une responsable autonomie et une sereine confiance.

Pourvue d’une attention libérée, la personne quitte le statut de l’anonymat qui résultait de son propre manque de considération et d’estime d’elle-même. Elle peut maintenant ressentir et percevoir finement les profondes et légitimes aspirations qui émanent du « Soi ». Un sens plus large et plus profond guide les pas de son parcours d’incarnation et la conduit à se souvenir de la délégation confiée.

Pour résumer, la souffrance de l’anonymat, causée par une rupture d’avec le « Soi », est le signe d’un repli du « moi » sur lui-même. De même que l’impulsion incontrôlée de sortir de l’anonymat est causée par l’oubli du « Soi », elle est le signe d’un besoin compulsif de reconnaissance. Le point neutre d’équilibre se situe alors dans la reconnaissance du « Soi » par le « moi » et son acceptation d’accomplir son mandat d’expression.

Alain

Espagne - 20150828_163353_resized

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>